Stage De Récupération De Points

Vous nous interrogez sur la prise en compte de la période de confinement dans certaines situations liées à la perte de points à la suite d’infractions routières. Au départ, un capital de 12 points est attribué à chaque conducteur, sauf les jeunes conducteurs qui démarrent avec 6 points et qui les recouvrent graduellement au cours de la période probatoire (tous les ans). Jeune conducteur, après avoir commis une infraction vous retirant plus de trois points, vous serez dans l’obligation de suivre un stage de récupération de points.

Certains conducteurs effectuent la formation de sensibilisation à la sécurité routière afin de conserver leur permis même après avoir commis des infractions mineures au Code de la Route. Le fait de suivre ce stage ne donne en revanche pas droit à récupération de points au cas où le conducteur aurait perdu des points à la suite d’autres infractions. Ce stage est souvent ordonné dans les cas de récidives ou lorsqu’il n’y a pas eu de proposition de composition pénale. N’attendez pas qu’il soit trop tard, renseignez-vous. Cependant, si le nombre de points retirés n’invalide pas votre permis, vous pourrez suivre à nouveau, et sans délai, un autre stage de récupération de points à l’issu de la période « Stage Justice ». La période que nous traversons est exceptionnelle et a nécessité la mise en place d’un strict confinement qui s’impose à tous les usagers, notamment les usagers de la route qui ne doivent utiliser leur véhicule que dans des circonstances bien précises et limitées.

L’inscription à la formation ne peut être effectuée qu’après la réception de la lettre recommandé 48N de la Préfecture informant le conducteur de l’infraction commise et que le paiement de l’amende associée a bien été effectué. En effet, si vous n’avez toujours pas reçu l’amende suivant l’infraction, le stage passé en amont, et donc les points récupérés, ne pourront pas remplacés se retirer. L’automobiliste désireux de suivre un stage de récupération de points n’est pas tenu de le suivre dans sa localité d’habitation. Cependant, pour que cette démarche soit efficace, il convient d’effectuer le stage de récupération de points au bon moment. Durant cette période, les règles du code de la route doivent être respectées et encore plus qu’habituellement afin de ne pas surcharger les services de secours et toute la chaîne de soins, déjà très sollicitée par la crise du Covid-19. Les conducteurs en permis probatoires ne sont pas épargnés avec 13 054 retraits de permis pour solde de point nul, ce qui représente une baisse de 3 % d’annulation sur 1 an pour cette catégorie.