Le nouveau permis moto

Une période de transition est ouverte du 1er mars au 31 août 2020. Jusqu’à cette date, le candidat peut être exempté de l’épreuve théorique moto s’il s’est inscrit à l’épreuve avant le 1er mars 2020 et s’il a obtenu le bénéfice de l’examen théorique général avant cette date, ou s’il est titulaire d’un permis depuis moins de 5 ans. Alors que les candidats au permis moto devaient jusqu’à présent passer l’épreuve théorique générale dont les questions s’inscrivent dans le contexte de la conduite d’un véhicule automobile, une épreuve théorique spécifique moto (ETM) est instaurée. Indépendamment des papiers administratifs à présenter lors d’un contrôle, porter un casque homologué est une obligation pour tout usager de deux-roues motorisé. Créée sur la base d’environ 800 questions et appelée ETM (Epreuve Théorique Moto), elle se présentera comme une épreuve de code voiture (épreuve de code général ETG), autorisant 5 fautes maximum sur 40 questions pour être reçu, dont un grand nombre en vidéo. L’épreuve du Code Moto ETG se passera à partir de janvier 2020 exactement comme le Code de la route actuellement, notamment auprès des codeurs privés.

L’épreuve du Code Moto ETG se passera à partir du 1er 2020 exactement comme le Code de la route actuellement, notamment auprès des codeurs privés. Le code dispose d’une durée de validité donnée et n’est pas forcément à repasser si l’on en a obtenu un depuis moins de 5 ans. Vous en serez cependant dispensé si vous avez obtenu un autre permis depuis moins de 5 ans. Le candidat doit apporter les réponses exactes à au moins 35 de ces questions pour réussir l’épreuve. Ces questions, et notamment celles qui ont trait à la sécurité (éléments mécaniques ou équipements de protection individuelle), sont abordées en ad optant l e point de vue du motard. La technique de la trajectoire de sécurité est évaluée lors de cette épreuve. Une fois validé, l’ETM est valable cinq ans dans la limite de cinq passages de l’examen pratique. Les candidats ne pourront donc plus passer leur permis moto en étant simplement muni du code de la route « tous véhicules » datant de moins de cinq ans, comme c’était le cas auparavant.